Older than ever Home page

Archive for octobre 2009|Monthly archive page

Older au pays de Michel Delpech

In my daily life on octobre 27, 2009 at 00:15

Aujourd’hui, mardi… . Ce week end fût un week end « pas comme les autres », puisque j’etais de garde pour une virée familliale dans le Loir et Cher. En retard pour le dejeuner, nous avons trouvé sur la route un petit resto tradi  Américain, que vous m’en diriez des nouvelles (…)

IMG_0125

domac3

(…) avant de reprendre la route. Arrivés sur place, à peu près là,     map

un très jeune couple à l’hospitalité sans faille (sur la photo) nous a prêté cette charmante petite maison, avec un petit feu de cheminée en route. Lovely!

room

kitchen

rideau

Est rapidement survenue la traditionelle mais non moins agréable visite des caves Tourengeaines… Enfin,… Parfois ça vaut le coup de pousser jusqu’à Bordeaux pour les dégustations sachons le. Le coeur me dit tout de même de vous conseiller un petit vendange tardive sans prétention (domaine Pré baron de Jean Luc Mardon)

vin2

vin1jpg

cuves

Sinon, Mis à part que j’ai eu la légendaire chanson de Michel Delpech dans le crâne pendant 3 jours, j’ai aussi eu droit dans le désordre : au buffet salle des fêtes de Choussy, au dj quinqua qui vous enfonce dans vos poussées suicidaires avec des Début de soirée et autres David et Jonhatan (corrine Charby était là aussi), les bougies (1h du matin), les cadeaux à ouvrir (2h 24 du matin), les anecdotes en forme de private joke où j’étais complètement largué (4h47 du matin), 142 % d’humidité ambiante (tout le week end), les gamins à 200 ( DB et BPM), tout s’est passé magnifiquement….

gamins2

gamins3

Conclusion: Entre 20 et 40 ans, il est assez difficile de se retrouver dans une fête célébrant les cinquante ans d’une personne. Ca faisait longtemps que j’esquivais tel un matador virtuose ce genre d’exercice, mais ce week end a remis les compteurs à zéro. Ok on m’a vu je sors de ma tannière .Une nuit courte et un reveil difficile plus tard, et nous revoilà partis s’empaller dans nos trois heures de bouchons à l’entrée de notre chère capitale.

réveil

compteurs

Dans deux semaines, je teste au coeur du Perche, l’ouverture de la chasse (me demandez pas pourquoi). C’est un baptême, mais j’ai hâte. je ne vais evidemment pas tirer,  juste essayer de ne pas me prendre une balle perdue et ramener quelques photos d’animaux

Publicités

Still to come # 1

In Still to come on octobre 22, 2009 at 19:17

Le « still to come » annonce, comme son nom l’indique, les articles à venir du blog. Chose extraordinaire, je vous donne la possibilité de me suggérer un reportage basé sur une session photo et/ou une interview, dans le domaine du possible. (je ne peux pas partir en Chine savoir ou la basse classe Pekinoise a été relogée après la destruction massive de ses logements. En même temps je n’ai pas besoin d’y aller, la réponse est : nulle part !). Par exemple je me demande, tout de suite là, si les chauves ont froid plus tôt que nous dans la saison. Si c’est super dur avec les filles, si la neige les pique ou s’il se font tout le temps claquer le crâne à la Benny Hill que sais-je… Je prendrai donc des photos et irai interviewer ces gens qui n’ont aucun budget shampooing pour apporter une réponse à ce phénomène. Pour l’heure, je vais commencer par répondre par une investigation minutieuse au commentaire houleux laissé par monsier Guillaume Leroux , alias « drmacabre » qui dit je cite:

« Les vespas c’est comme les femmes, ça marche jamais quand on en a vraiment besoin… »

Oui je sais ; c’est moche. Celà dit, allons verifier. Demain je m’en vais interviewer Phillipe Devant, qui habite juste derrière chez moi, et qui a selon mon humble avis, la collection la plus hallucinante du pays, en terme de Vespas et scooters extra-terrestres ! Nous retracerons avec notre cher Phillipe (bon je nel’ai jamais rencontré) l’histoire de cet objet mythique et si convoité. Je lui demanderai par la même occasion si le mot « Vespa » est entré dans le dico, et si du coup nous pouvons l’accorder au pluriel … . Je me donne jusqu’à mardi pour vous livrer les secrets des ces « bobolides » et d’ici là si vous croisez des chauves, dites leur que je les cherche .

Je vous laisse en clôturant à jamais l’été 2009 par ces photos de Corse, du sud de la France et de Paris

La femme sans tête

3884169484_aebe74905e_b

Bain de 8h du matin, Corse

_DSC0298 1

Champs de tournesols morts, Roussillon

3884157682_73346a983f_b

Mots croisés dans la calanque de port d’Allon (Var)

Plage de Bodri (Corse), reproduction Luxorienne

3883362427_180796f7d4_b

La Concorde, Paris,  juillet 2009 ; les jambes face au troupeau de pare-buffles

bike concorde2

Le salon de la photo

In my daily life on octobre 21, 2009 at 17:39

Hier Lundi, j’ai fait l’effort de me rendre parc des expo, à Paris, pour voir, au moins une fois ce qu’était le salon de la photo… Bien mal m’en a pris. Pourtant mes amis photographes m’avaient dit que ces 4 jours de célébration s’aparentaient au salon de l’érotisme, mais en un peu plus habillé et avec plus de photographes… j’aurais mieux fait de les écouter. Dès qu’une fille sortait des coulisses d’un stand, c’était la cohue et le concours de déclenchements !! je me suis demandé ce que les gens faisaient de ces photos ensuite, et moi ce que je faisais là. Celà dit, j’ai fait au detour d’une allée, une découverte assez marrante : ce cher Georges Chevalier ( spécialiste de la photo Bretonne) et moi-même avons fait la même  photo de la pointe du raz (finistère), à 89 ans d’intervalle !! c’est la première photo de l’article… Pour le reste, 40 personnes m’ont demandé si le 50 mm 1.4 était bien sur mon 5D… j’ai dit oui 23 fois et non ensuite ! Canon ne m’a jamais payé pour donner de tels conseils. Au bout d’une petite heure je m’en suis allé, tel un Depardon en fin de voyage, j’ai erré dans Paris jusqu’à chez moi.

La pointe du raz (finistère). A gauche, George Chevalier (1920), à droite, moi même (2009)

compare bretagneA la base, les scooters ne me font ni chaud ni froid, mais j’avoue que les Vespa me parlent parfois… me font penser à des êtres humains… (promis)

On voit très bien les origines asiatiques de cette jeune femme,  juste avec le contre-jour.

chineese shadow

Je voulais me rendre à Bastille pour photographier une séparation.

lovinbastille

Concorde, quai de la ligne 9

alarme

Figer cette fille dans le centième de seconde de grâce que vous voyez là ne fut pas une mince affaire.
J’aurais pu la prendre en train de se faire lécher le visage une minute avant

dog and blond

Une poussette abandonnée dans un couloir. L’enfant a grandi ..

night pousette

A night @ the motel (Paris 11)

In my daily life on octobre 21, 2009 at 14:52

C’est mon premier article et je vous concède déjà mon attachement à des endroits ou l’on boit beaucoup…. Au Motel, on se donne des maux de tête dans des verres propres et avec des gens bien élevés. Un endroit parfait pour s’imbiber de culture pop sixties

Hélène, manageuse de MIP

IMG_0546

A stylish girl from where i live

IMG_0751

Aloïse , du groupe Nelson

A

….time to go

IMG_0740

Un dernier cocktail dont j’ai oublié le nom

IMG_0562

IMG_0565