Older than ever Home page

Posts Tagged ‘caves’

Older au pays de Michel Delpech

In my daily life on octobre 27, 2009 at 00:15

Aujourd’hui, mardi… . Ce week end fût un week end « pas comme les autres », puisque j’etais de garde pour une virée familliale dans le Loir et Cher. En retard pour le dejeuner, nous avons trouvé sur la route un petit resto tradi  Américain, que vous m’en diriez des nouvelles (…)

IMG_0125

domac3

(…) avant de reprendre la route. Arrivés sur place, à peu près là,     map

un très jeune couple à l’hospitalité sans faille (sur la photo) nous a prêté cette charmante petite maison, avec un petit feu de cheminée en route. Lovely!

room

kitchen

rideau

Est rapidement survenue la traditionelle mais non moins agréable visite des caves Tourengeaines… Enfin,… Parfois ça vaut le coup de pousser jusqu’à Bordeaux pour les dégustations sachons le. Le coeur me dit tout de même de vous conseiller un petit vendange tardive sans prétention (domaine Pré baron de Jean Luc Mardon)

vin2

vin1jpg

cuves

Sinon, Mis à part que j’ai eu la légendaire chanson de Michel Delpech dans le crâne pendant 3 jours, j’ai aussi eu droit dans le désordre : au buffet salle des fêtes de Choussy, au dj quinqua qui vous enfonce dans vos poussées suicidaires avec des Début de soirée et autres David et Jonhatan (corrine Charby était là aussi), les bougies (1h du matin), les cadeaux à ouvrir (2h 24 du matin), les anecdotes en forme de private joke où j’étais complètement largué (4h47 du matin), 142 % d’humidité ambiante (tout le week end), les gamins à 200 ( DB et BPM), tout s’est passé magnifiquement….

gamins2

gamins3

Conclusion: Entre 20 et 40 ans, il est assez difficile de se retrouver dans une fête célébrant les cinquante ans d’une personne. Ca faisait longtemps que j’esquivais tel un matador virtuose ce genre d’exercice, mais ce week end a remis les compteurs à zéro. Ok on m’a vu je sors de ma tannière .Une nuit courte et un reveil difficile plus tard, et nous revoilà partis s’empaller dans nos trois heures de bouchons à l’entrée de notre chère capitale.

réveil

compteurs

Dans deux semaines, je teste au coeur du Perche, l’ouverture de la chasse (me demandez pas pourquoi). C’est un baptême, mais j’ai hâte. je ne vais evidemment pas tirer,  juste essayer de ne pas me prendre une balle perdue et ramener quelques photos d’animaux

Publicités